X

DSC PT 1000

très robuste – capteur de précision inégalée

Description

Ce produit a été développé pour fournir un usage générale TM – DSC avec une large gamme de température (-180 à 600°C) pour toutes les applications courantes. En outre l’accent a été placé sur une ligne de base extrêmement stable et une reproductibilité élevée. Notre conception permet un fonctionnement manuel et automatique. La cellule garantit une résistance mécanique et chimique maximum. Le capteur MR12 120 thermocouples offre la plus haute résolution et une sensibilité exceptionnelle.

Qualité pour la recherche TM – DSC avec capteur HR24 inégalée comprenant 240 thermocouples et un dispositif de détection double, combinant les avantages des flux de chaleur et de la technologie de compensation de puissance intégré dans un seul capteur. Cette conception offre la meilleure sensibilité et une résolution sur le marché, surpassant tous les modèles concurrents. En outre, l’instrument permet l’automatisation complète en raison de son échantillonneur automatique 64 positions, système de dosage automatique du gaz et la conception étanche au vide en option. La gamme de température large (-180 à 750°C) garantit que les applications même les plus exigeants, peuvent être analysées.

Nous allons vous aider:

Linseis division ventes

Tél.: +49 (9287) 880-0
E-mail: [email protected]

Caractéritiques

Modèle DSC PT 1000
Plage de température: -180°C à 600°C
Vitesse de chauffe: 0.01 K/min … 100 K/min
Vitesse de refroidissement*: 0.01 K/min … 100 K/min
Capteur: flux de chaleur
Vide:
Passeur d’échantillons: 42 Positions
Interface de l’ordinateur: USB

*selon la température

Modèle DSC 1000 HiRes
Plage de température: -180°C à 750°C
Vitesse de chauffe: 0.001 K/min … 300 K/min
Vitesse de refroidissement*: 0.001 K/min … 300 K/min
Capteur: flux de chaleur & compensation de puissance
Vide: oui (en option)
Passeur d’échantillons: 84 Positions
Interface de l’ordinateur: USB

*selon la température

Accessoires

  • Diverses boîtes à gaz, à réglage manuel, semi automatique et débitmètres massiques (mass flow controler MFC).
  • Divers Creusets (or, argent, platine, aluminium, acier (haute pression), etc.
  • Une presse à sceller pour creusets standart et une presse à sceller spéciale pour creusets haute pression.
  • Unité de refroidissement à azote liquide (-180°C)
  • Sélection des Intracoolers comme alternative à un refroidissement à l’azote liquide.
  • Passeurs d’échantillons jusqu’à 84 positions

Logiciel

Tous les dispositifs d’analyse thermique de Linseis sont contrôlés par un ordinateur et les modules de logiciels individuels fonctionnent exclusivement sous les systèmes d’exploitation Microsoft Windows. Le logiciel complet se compose de 3 modules: contrôle de la température, de l’acquisition des données et de l’évaluation des données.

Le logiciel Linseis 32 – bit  est un logiciel qui dispose des caractéristiques essentielles pour toutes préparations de mesure, d’exécution et d’évaluation aussi bien Aaec une DSC, tout comme avec d’autres thechniques d’analyse thermique. Grâce à nos spécialistes et experts en informatique, Linseis a pu développer ce logiciel très efficace mais également facile à utiliser.

Linseis LFA 500 Software

Caractéristiques générales:

  • Température modulée pour le DSC
  • Mesures de répétition Avec une saisie minimale de paramètres
  • L’évaluation de la mesure en cours
  • Comparaison de courbes (jusqu’à 32 courbes)
  • La soustraction de courbes
  • Analyse grâce à plusieurs méthodes (DSC TG, TMA, DIL, etc)
  • La fonction Zoom
  • 1 et 2 dérivées
  • Plusieurs fonctions de lissage
  • L’évaluation de points complexes
  • Etalonnage multi-points pour la température de l’échantillon
  • Etalonnage multi-points pour le changement de l’enthalpie
  • Etalonnage Cp pour le flux de chaleur
  • Stockage et exportation des évaluations
  • Programme d’édition de texte
  • Exportations et importations des données Sous Format ASCII
  • Exportation de données vers Microsoft Excel
  • Pilotage de la mesure par le signal capté
  • Fonction zoom
  • Fonction Annuler

Application

l’exemple d’application: Aliments

Les trois substances évaluées (fructose, glucose et saccharose) montrent des points de fusion différents. Ces points de fusion peuvent être exactement déterminées par des moyens de calorimétrie différentielle à balayage (DSC). Pour cela, la méthode d’analyse est fréquemment utilisé pour la détermination de substances inconnues. Même mélanges avec un poids moléculaire identique comme le fructose et le glucose peuvent ainsi être reconnus.

Differential_Scanning_Calorimetry_Food_measurement

l’exemple d’application: Thermoplastes

Polyéthylènthérephtalat (PET) montre un point endothermique important à environ 76,9 ° C, ce qui est caractéristique pour des thermoplastes partiellement cristallins. La relation entre la cristallisation à froid exothermique à 131,0 ° C et le pic de fusion endothermique est une mesure pour le degré de cristallisation de la matière. Dans le cas de PET de la partie cristalline est très faible ce qui conduit à une bonne transparence du matériau.

Differential_Scanning_Calorimetry_Polymer_measurement

l’exemple d’application: OIT “Temps ou température d’oxydation induit”

Initialement, l’échantillon de polyethylene est chauffé jusqu’à 200 ° C sous atmosphère d’argon avec une vitesse de chauffe de 10K/min. Au bout de 3 minutes, à l’équilibre thermique, le milieu est changé de l’argon à l’oxygène. Après une période supplémentaire de 5 minutes, l’oxydation exothermique de l’échantillon commence.

Differential_Scanning_Calorimet_Oxidative-induction_time

Exemple d’application: auto-inflammation de fibres de coton

Un échantillon de fibre de coton, contenant des minéraux inorganiques, a été mesuré par DSC PT 1000 pour déterminer la température d’auto-inflammation (point d’inflammation) et la chaleur de combustion de la teneur en coton. Il est important de faire la distinction entre le point d’éclair et le point d’allumage. Le point d’éclair décrit la température à laquelle une substance est enflammée au moyen d’une source d’inflammation externe, telle qu’une étincelle, tandis que la température d’auto-inflammation correspond à la température à laquelle une substance s’enflamme sans source d’inflammation externe.

L’échantillon de masse de coton a été chauffé dans le Linseis DSC PT 1000 de la température ambiante à 600 ° C à 10 K / min. Le graphique de résultats montre le signal de flux de chaleur (courbe noire) et la dérivée du signal (courbe rouge) lorsque la masse de coton a été chauffée. La masse de coton a commencé à s’oxyder à 435,4 ° C et a été complètement brûlée à 461,6 ° C. L’énergie totale libérée par la réaction de combustion de la masse de coton était de 60 J / g, calculée par la surface du pic de flux thermique, à l’aide du logiciel d’évaluation Linseis.

 

Linseis DSC 1000 Autoignition cotton fibers

Téléchargement

Brochure produit (3Mb)

Download